Kyary ? Qui est-ce ?

De son vrai nom Kiriko Takemura (竹村 桐子, Takemura Kiriko), Kyary Pamyu Pamyu (en japonais : きゃりーぱみゅぱみゅ) est une chanteuse populaire au Japon et dans le monde entier. Elle est également manequin et représente la mode du quartier Harajuku.

Provenant d’un surnom attribué par ses amis du collège (Kyary), le nom de scène « Kyary Pamyu Pamyu » est prévu pour être à la fois facile à retenir et difficile à prononcer. Ce n’est pas le fruit du hasard si ce nom se greffe rapidement dans une partie de votre cerveau pour ne plus jamais en resortir.

La répétion de « Pamyu » provient tout simplement du fait que Kyary se répète tout le temps ! En outre, on retrouve cette particularité dans le nom de ses chansons (PONPONPON, Unite Unite, Invader Invader, Candy Candy, etc..).

Sa carrière

Kyary Pamyu Pamyu débute sa carrière totalement par hasard lors d’une promenade à Harajuku en 2009. Le magazine KERA tombe sous le charme du style vestimentaire de Kyary et lui propose de devenir modèle. Véritable icone de la mode, Kyary rencontre Yasutaka Nakata (un artiste populaire du groupe « Capsule », voir photo ci-contre) en 2011. Ce dernier propose à Kyary de chanter et c’est ainsi que démarre sa carrière musicale.

Kyary : « M. Yasutaka Nakata  compose toutes mes chansons et en écrit toutes les paroles. Son travail est remarquable ! Pour ce qui est des paroles, Mr. Nakata prend des notes des mots que je dis ou répète souvent lorsque je discute avec lui. Pour PONPONPON, cela vient du terme « way way » que je répétais sans cesse sur mon blog. Pour Tsukema Tsukeru, cela vient de Tsukema, l’abréviation de Tsukematsuge (faux cils) utilisée par les jeunes japonaises. La plupart de mes chansons sont nées d’une idée, d’une discussion, ou tout simplement d’un mot.

Donc M. Nakata arrive toujours à écrire des paroles Kawaii avec simplement un seul de mes mots. C’est dingue ! De plus, ses paroles ont ce quelque chose qui touche les jeunes japonaises. Je l’admire ! Il m’impressionne continuellement ! En fait, je pense que c’est le fait que M. Nakata utilise beaucoup de fois les doubles répétitions de mots dans mes chansons qui fait qu’elles sont contagieuses et qu’elles restent en tête ! A chaque fois que je chante mes chansons, je me dit « M. Nakata est un génie !! ». Je ne le remercierais jamais assez, car je lui dois pratiquement tout à mon succès en tant que chanteuse ! »

Son premier tube PONPONPON, dont le clip évoque énormément la culture kawaii, devient un véritable succès sur la toile. Le titre grimpe rapidement dans les classements musicaux et atteint même la première place des charts iTunes en Finlande et en Belgique. Avec plus de 60 millions de vues, le clip PONPONPON est devenu la source principale du succès de Kyary à travers le monde.

Kyary (le 9 février à Bruxelles avant son concert ) : « Mon clip préféré ? Il s’agit sans aucun doute de PONPONPON parce que c’est à travers ce PV que le monde entier m’a découvert. Sans ce clip, je ne serais sans doute pas là aujourd’hui en Belgique pour débuter ma tournée mondiale. Il s’agit vraiment du clip qui a changé ma vie ! «  

En août 2011, Kyary sort un mini-album intitulé MOSHI MOSHI HARAJUKU chez Warner Music Japan. L’album est distribué sur internet dans 23 pays, confirmant ses débuts internationaux. Depuis lors, Kyary publie régulièrement de nouveaux clips et chansons.

En mars 2013, Kyary grimpe pour la première fois à la première place du Japan Hot 100 avec son single « Ninja Ri Ban Ban » qui deviends la chanson la plus téléchargé sur iTunes au Japon durant l’année 2013. En juin de la même année, Kyary remporte deux récompenses (Meilleure chanson POP et meilleure chanson karaoke) aux MTV Video Music Awards Japan pour son clip « Fashion Monster ».

Son univers

Totalement indéscriptible, l’univers sucré de Kyary est à la fois riche et coloré. Son gout pour le Creepy Kawaii est très prononcé et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ses clips oscillent entre le mignon et l’éffrayant. Ce coté décalé totalement assumé est sans doute la raison principale pour laquelle Kyary a du succès.

En 2012, Kyary devient l’ambassadrice de la mode « Harajuku Kawaii ». Pour rappel, Harajuku est le haut-lieu de la mode « déjanté » à Tokyo. Les styles vestimentaires les plus éclectiques sont monnaie courante dans ce petit quartier de la capitale nipponne.

Inspirée par Gwen Stephani et sa chanson « Harajuku Girls », Kyary a désormais comme mission de répandre cette culture à travers le monde !

Kyary : « Quand j’étais lycéenne, j’écoutais le morceau « Harajuku Girl » de Gwen Stefani. C’était un choc pour moi de découvrir qu’une telle star internationale chantait à propos d’Harajuku. Donc je me suis dit que j’allais devenir une Harajuku Girl. Kyary Pamyu Pamyu est née grâce à Harajuku. C’est une sorte de mission pour moi de promouvoir et faire connaître Harajuku dans le monde entier. C’est un quartier tellement étonnant ou se promènent plein de filles mignonnes et très stylées. J’aimerais bien promouvoir ça ! »

A l’instar des AKB48 à Akihabara, Kyary Pamyu Pamyu est devenue l’icone d’Harajuku.

Sa personalité

Contrairement aux idées reçues, Kyary n’est pas une idol. Et Malgré le fait qu’elle soit populaire, Kyary reste assez proche de son public. Il n’est d’ailleurs pas rare de la voir discuter avec ses fans ou avec ses amis sur son compte Twitter (les tweets sont d’ailleurs traduits sur Kyary.fr dans la catégorie Tweet Trads).

En lisant son autobiographie intitulé « Oh My God Harajuku Girl ! », on remarque qu’il s’agit d’une fille fort timide et anxieuse. Les concerts sont les moments préférés de Kyary malgré le fait qu’il s’agisse de moments stressants pour elle. Gourmande et têtue mais aussi perfectionniste et courageuse, Kyary a une personalité riche en couleurs. Elle adore les animaux et particulièrement les requins pour lesquels elle voue un culte.

Son tour du monde

Devenue populaire au Japon mais également sur la toîle, Kyary est invité à la Japan Expo Paris en 2012. Il s’agit de sa première apparition sur scène hors du Japon. Et vu son succès grandissant dans le monde entier, la production ASOBI SYSTEM annonce le KPP World Tour 2013. 20 concerts dans 10 pays, voici le premier tour du monde de Kyary qui nous fera l’honneur de débuter sa veritable carrière international en Belgique et en France.

Kyary rempile l’année suivante avec le Nanda Collection World Tour 2014. Cette fois-ci, le tour débute aux Etats-Unis avant de faire un tour en Asie pour ensuite finir en Europe. Pas de date belge cette fois-ci et toujours 3 dates en Europe (Paris, Cologne et Londres). Lors de son concert à Paris, Kyary.fr a prévu une bannière signé de fans qui a été délivré au staff de Kyary au Bataclan le 25 avril 2014.